Aline (le déjeuners des Canotiers en 1881) , Aline en 1912

Aline 

En 1881 (22 ans)          En 1912 (53 ans)

Aline Charigot

        Aline est née à Essoyes le 23 mai 1859. 

        Sa  famille est installée à Essoyes depuis plusieurs générations. Sa mère est couturière, son père, boulanger.

        En août 1860, Claude dit "Victor" Charigot quitte le domicile conjugal abandonnant sa femme et Aline alors agée de quinze mois.

        Aline n'a pas une enfance facile. Sa mère a trouvé du travail loin d'Essoyes,  son père n'y revient que très rarement. Tous deux la voient très peu. Elle est élevée par la proche  famille, en particulier par sa tante Victorine et son oncle Claude.     

                        

                        line fréquente l'école de filles d'Essoyes. Cette école tenue par des religieuses a été fondée en 1826 à l'initiative d'une riche famille du village, la famille Darras. 

Allée cavalière au Bois de Boulogne (1873)  -  Kunsthalle, Hambourg

          Curieusement, Renoir a peint Madame Darras, la femme du "Capitaine Darras", un descendant de cette famille, en 1873... bien longtemps avant de connaître Aline Charigot et Essoyes. Elle est la fière cavalière de l'imposante toile "Allée cavalière au Bois de Boulogne" exposée au "Kunsthalle" de Hambourg. 

          Autre coïncidence, dans le même Hamburgerkunsthalle est conservé un autre portrait signé Renoir, celui désigné :  Madame Hériot.

           Bernard Pharisien a émis l'hypothèse qu'il pouvait s'agir de Malvina Boyé, originaire d'Ax-les-Thermes (Ariège) qui fut la première épouse d'Olympe Hériot, né à Essoyes, frère d'Auguste Hériot – lequel fonda les Grands Magasins du Louvre à Paris –.
           Erreur ! Le portrait qui s'intitula longtemps Madame Lériaux, puis Madame Hériot
(hypothèse avancée par François Daulte) devra désormais porter le nom de Madame Clapisson
( Renoir : catalogue raisonné des tableaux, pastels, dessins et aquarelles - volume 2 : 1882 - 1894 -. Auteurs : Guy-Patrice et Michel Dauberville ; éditeur : Bernheim-Jeune - 2009 -.)

                   "l'école Darras", Aline sera initiée aux travaux ménagers et à la couture dont elle fera sa profession.

                   n 1872, sa mère s'éloigne encore un peu plus et part travailler à Paris. 

                   n 1874, Aline, agée de 15 ans, la rejoint enfin. Sa carrière de couturière commence.

                        eu de temps après, alors qu'elle déjeune dans une crémerie de la rue Saint-Georges avec sa mère, elle fait la connaissance d'un certain Pierre-Auguste Renoir.

                   line devient le modèle et l'amie de Renoir.

                    lle pose une première fois à 20 ans dans "Les Canotiers à Chatou" puis, au fil du temps, sera toujours présente dans l'oeuvre de Renoir.

 

Les Canotiers à Chatou (1879)  -  National Gallery of Art, Washington
Les Canotiers à Chatou (1879)

Madame Renoir au chien (1880)  -  Collection particulière
Madame Renoir au chien (1880)

Le déjeuner des canotiers (1881)  -  The Philips Collection, Washington
Le déjeuner des Canotiers (1881)

Danse à la campagne (1883)  -  Musée d'Orsay, Paris
Danse à la campagne (1883)

Aline Charigot, Madame Renoir (1885)  -  Museum of Art, Collection WP Wilstach, Philadelphie
Aline Charigot, Madame Renoir (vers 1885)

Maternité (1886)  -  Collection particulière
Maternité (1886)

Aline et Pierre (1887)  -  Museum of Art, Cleveland
Aline et Pierre (1887)

La famille de l' Artiste (1896)  -  Fondation Barnes, USA
La famille de l'artiste (1896)

Madame Renoir et Bob (1910)  -  Waddsworth Atheneum, Hertford
Madame Renoir et Bob (1910)

                   - Détails de tableaux de Renoir sur lesquels figure Aline -

                        e 1881 à 1883, Renoir remet son oeuvre en question et éprouve le besoin de voyager. Aline le suivra parfois mais l'incitera surtout à se fixer.

                        e retour à Paris, Auguste Renoir décide de partager sa vie avec elle. Ils resteront désormais ensemble.

          En 1883, Renoir vivait les premières années de sa relation avec Aline Charigot. Il ne connaîtra le village natal de sa future épouse que quelques années plus tard (pour l'instant, la première lettre postée d'Essoyes que l'on connaisse de lui – adressée à Durand Ruel – est datée de 1888, année où il réalisera, au bord de l'Ource, Les Laveuses (Musée de Baltimore), toile sur laquelle figurent, outre deux lavandières, Aline Charigot et le jeune Pierre Renoir.

                        n 1885, Aline met au monde leur premier enfant, Pierre. Renoir le reconnaît et déclare sa naissance, le 21 Mars, à la mairie du XVIIIème arrondissement.

                        e 14 avril 1890, Auguste et Aline se marient à la mairie du IXème arrondissement de Paris. Paul Lhôte journaliste  Pierre Lamy et Frédéric Zandomeneghi artistes peintres Pierre Lestringuez rédacteur principal au Ministère de l'Intérieur tous quatre amis du couple, sont témoins de la cérémonie.

                    aul Lhôte posera avec Aline dans plusieurs toiles de Renoir : le "Déjeuner des Canotiers" (il se tient en haut, à droite et porte un pince-nez), la "Danse à  la campagne" et "les Parapluies"

Le déjeuner des canotiers (1881)  -  The Phillips Collection, Washington Danse à la campagne (1883)  -  Musée d'Orsay, Paris Les parapluies (1881 à 1886)  -  National Gallery, Londres

                        n Septembre 1894, alors que les Renoir habitent à Montmartre au "Château des brouillards", naît Jean, le second fils de la famille Renoir. A cette occasion, Aline engage une cousine éloignée venue d'Essoyes,  Gabrielle.

                        in août - début septembre 1896, les Renoir font  l'acquisition d'une maison dans le village d'Essoyes.

                    laude, le dernier fils d'Aline et Auguste, vient au monde à Essoyes le 4 août 1901.

Auguste, Aline et Claude en 1912

             Pendant de nombreuses années, Aline se dévouera, sans compter, pour ses trois fils et son mari de plus en plus souffrant.

                    a guerre n'épargne pas Aline ; Pierre est gravement blessé à la jambe et au bras. Aline se rend à son chevet. Jean est à son tour grièvement blessé en 1915. Aline, malade, entreprend tout de même le voyage jusqu'à Gérardmer, dans les Vosges, pour lui rendre visite. 

                    atiguée par ce voyage, souffrant de diabète, Aline, agée de cinquante-six ans, décède à Nice, le 27 juin 1915.

La tombe d'Aline, Claude et Claude Junior


            Aline (1859 - 1915) repose avec sa mère (1841 - 1917), son fils Claude(1901 - 1969) et son petit-fils Claude
junior
(1913 - 1993 ) - (fils de Pierre) au cimetière d' Essoyes. Sa tombe est juste derrière celle de son mari, Pierre-Auguste Renoir (1841 - 1919.)

 


A la rencontre de Pierre-Auguste Renoir - ©Danielle Meurillon - Bernard Pharisien